Syngof | Syndicat National des Gynécologues et Obstétriciens de France

 

Médecine libérale : sur le terrain la mobilisation s’amplifie !

LE BLOC appelle les différentes coordinations de médecins généralistes à s’unir au blocage sanitaire de l’automne 2015

Le syndicat LE BLOC, premier syndicat de spécialistes du Bloc opératoire, salue l’initiative des médecins généralistes grévistes de Roanne (Loire) qui ont décidé de fermer leur cabinet du lundi 18 mai au mercredi 20 mai. Ce mouvement a fait tâche d’huile puisque d’autres collectifs, comme le collectif « MST 71 » (médecins sans télétransmission) de Saône-et-Loire, qui regroupe 200 médecins généralistes, se sont ralliés au mouvement en fermant leur cabinet le mercredi 20 mai. Partout en France la contestation s’organise.
Le syndicat LE BLOC invite tous ces collectifs à s’unir à l’opération de blocage sanitaire qu’il organisera à l’automne 2015, avant le vote définitif du projet de loi Touraine prévu fin 2015.
Ce blocage sanitaire est l’ultime recours à disposition des médecins libéraux pour empêcher le vote d’une loi ouvertement mortifère pour la médecine libérale. La Ministre de la Santé et le gouvernement ont fait de l’absence de dialogue social et du sectarisme idéologique une méthode de gouvernement. Comme pour la réforme du Collège, la loi a été rédigée sans concertation avec les acteurs du système, dans un simulacre de négociation et avec beaucoup de communication pour tromper les médias, suivis par un passage en force à l’Assemblée Nationale.
Les spécialistes du Bloc opératoire partagent plusieurs revendications communes avec les médecins généralistes. Les tarifs de remboursement des actes les plus courants sont sous-valorisés par rapport aux coûts de la pratique et n’ont pas évolué en proportion avec l’évolution du coût de la vie ces vingt dernières années. La remise en cause des compléments d’honoraires par les pouvoirs publics et le refus de les financer par les organismes complémentaires menacent directement la viabilité financière de l’exercice libéral.
Il est évident que le tiers payant généralisé, dont les coûts seront supportés par les médecins, ne fera qu’aggraver cette perspective funeste pour la médecine libérale dans sa globalité et les médecins généralistes en particulier.
Il est hors de question de laisser ce gouvernement détruire, plutôt que réformer, notre système de santé. Puisqu’aucune discussion n’est possible, il ne restera plus que le rapport de forces. Le mouvement spontané de nombreux médecins libéraux est le début d’une mobilisation qui va s’amplifier jusqu’à l’automne pour conduire à un blocage sanitaire dont le gouvernement sera le seul responsable.

Contacts presse : Emeline Barbé – 06 87 76 17 23 – emeline@eb-conseil.net
Les co-présidents du BLOC 

:
Dr Jean MARTY
, Président du SYNGOF – 06 09 35 02 77
Dr Philippe CUQ, 
Président de l’UCDF – 06 08 91 86 82
Dr Jérôme VERT
, Président de l’AAL – 06 73 69 90 82