Syngof | Syndicat National des Gynécologues et Obstétriciens de France

 

2017 a été une année riche d’évolution pour les gynécologues et les obstétriciens

L’application des modifications tarifaires de la convention signée en 2016 par vos représentants a amélioré significativement les tarifs opposables de notre activité. Jamais depuis l’application de la CCAM, les tarifs n’avaient autant augmenté au cours d’une nouvelle convention. Le chemin reste encore long pour que ces tarifs compensent l’augmentation constante des charges pesant sur nos métiers. En 2018 ce sont les actes d’urgence qui seront doublés et que sera enfin reconnue l’urgence de jour. Révolution conceptuelle : des consultations complexes et très complexes sont reconnues et valorisées comme telles. S’il ne se creuse plus, le fossé ne se comble pas significativement entre les tarifs pratiqués par les secteurs 2 et les tarifs opposables.
La création des options à tarifs maîtrisés offertes aux secteurs 2 permettra ce comblement à la double condition suivante : que l’assurance maladie continue le rattrapage du coût de la pratique dans ces tarifs et que les jeunes installés gardent la capacité à faire évoluer leurs tarifs. Si les options tarifaires ne sont pas accessibles aux jeunes installés au même niveau financier que celui avec qui ils s’associent, elles seront boudées et très rapidement, avec le départ en retraite du gros des effectifs, ce sont les jeunes de secteur 2 qui feront les tarifs.
Le SYNGOF ne conseille pas aux jeunes de s’installer en secteur 1, ni de signer les OPTAM et OPTAM CO si leur caisse leur fait des propositions de pratiques tarifaires en dessous de ce qui se pratique dans le groupe dans lequel ils s’installent. Actuellement les premiers arbitrages rendus par la CNAM sont systématiquement rendus dans un sens défavorable aux nouveaux installés, transformant les options en “OPTAM pour les vieux”. De leur résistance dépendra la capacité de notre syndicat Le BLOC à négocier leur avenir.
J’appelle les plus jeunes d’entre nous à nous rejoindre au SYNGOF en 2018, ce sera leur année, elle ne doit pas se passer sans eux.
Pour 2018, au nom du conseil d’administration du SYNGOF et de la rédaction des Cahiers, je vous adresse nos meilleurs vœux de bonheur personnel et familial et la pleine réussite de vos projets.

B. de ROCHAMBEAU
Président du SYNGOF
Co-Président du BLOC

 

PUBLICITÉ