Communiqué APH-AH – CMH – CPH – JM – SNAM-HP
Le 30/04/2021

Lundi 12 avril 2021, le Ministre des Solidarités et de la Santé nous informait et se félicitait de la création du CNIS (Conseil National de l’Investissement en Santé) au cours du 3ème comité de suivi du Ségur et de l’appel à candidature pour intégrer cette instance lancée fin mars 2021 suite aux conclusions du deuxième pilier Ségur « investissement – financement ».

Rappelons-nous que l’idée était de définir une nouvelle politique d’investissement et de financement au service de la qualité des soins pour tous. La circulaire du 11 mars 2021 avait pour objet de donner aux directeurs d’ARS toute la visibilité sur la déclinaison du plan d’investissement. Le principe d’un recrutement le plus ouvert possible pour composer le CNIS avec des acteurs de terrain sur l’ensemble du territoire en incluant l’Outre-Mer sur une base paritaire était acté.

Action Praticiens Hôpital, union d’Avenir Hospitalier et de la Confédération des Praticiens des Hôpitaux, Jeunes Médecins, le SNAM-HP et la CMH s’offusquent de constater que la composition du CNIS est limitée à un microcosme dans lequel de nombreux membres viennent du même CHU, celui du président, sans que les représentants élus des praticiens hospitaliers ne soient invités à siéger pour poursuivre les travaux initiés ensemble pendant le Ségur.

Où sont les candidatures ouvertes promises par le ministre de la Santé ? Où sont les représentants syndicaux médicaux qui ont été élus au Conseil Supérieur des Professions Médicales ? Y-a-t-il des représentants de l’Outre-Mer ? Les budgets récents et très conséquents alloués aux investissements des CHU à grand renfort de communication seront-ils préemptés sur les finances à distribuer par le CNIS ? Le gouvernement va-t-il proposer encore un « énième » grand débat pour sauver ce « paquebot à la dérive » et suivre les mêmes penseurs qui ont conduit l’Hôpital Public à sa perte sous couvert de tarification à l’activité ?

Nous ne pouvons que nous inquiéter encore une fois sur cet empilage de comitologie avec une feuille de route pour l’avenir l’Hôpital Public qui ne respecte ni les travaux du Ségur, ni les engagements sur le dialogue social.

APH, Jeunes Médecins, le SNAM-HP et la CMH demandent :

  • Une clarification sur les modes de désignation des personnalités choisies pour une représentativité nationale plus variée et plus proche du terrain et des besoins de soins ;
  • Une intégration des représentations syndicales des professionnels de santé comprenant des paramédicaux et des praticiens hospitaliers.

Sadek Beloucif, Président SNAM-HP – 06 60 43 38 09
Jean-François Cibien, Président APH Président AH – 06 07 19 79 83
Emanuel Loeb, Président JM – 06 50 93 64 60
Carole Poupon, Présidente CPH, Vice-présidente APH – 06 76 36 56 67
Norbert Skurnik, Président CMH – 06 08 02 67 99

En savoir plus : Les 21 membres du conseil scientifique de l’investissement en santé

Composition du CNIS : Mais où sont les praticiens hospitaliers ?

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn