Le CNOM a édité une Documentation d’information à destination du médecin :

Le médecin ne doit certifier que ce qu’il peut médicalement constater. Or la communauté médicale rappelle que rien ne permet de certifier scientifiquement/médicalement la virginité. Pour toutes ces raisons, le Conseil national de l’Ordre des médecins rappelle que le médecin ne peut, sans contrevenir à ses obligations déontologiques, rédiger un certificat attestant de la virginité d’une femme. 

Ainsi, le médecin à qui est demandée la rédaction d’un « certificat de virginité » ne peut que refuser de faire droit à cette demande. 

Lire le document du CNOM

Réponse du médecin à une patiente demandant un « certificat de virginité »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn