Hôpital public – L’Académie nationale de médecine appelle le gouvernement à prendre des décisions à la hauteur de la crise actuelle

Avenir Hospitalier

L’Académie nationale de médecine observe avec inquiétude la crise persistante de l’hôpital public et partage les préoccupations des communautés hospitalo-universitaires et hospitalières comme celle des usagers.
Elle rappelle qu’elle a publié en février 2019 un rapport analysant les causes de cette crise, proposé des solutions et énoncé des recommandations.
Elle déplore que l’absence de prise en compte des problèmes de fond conduise à la situation actuelle : mal-être des personnels soignants et récemment, démission des médecins de leurs fonctions administratives, décision inédite qui exprime un désespoir et une perte de sens.

L’Académie appelle à une refondation de l’hôpital public et insiste sur la nécessité :
D’une nouvelle gouvernance de l’hôpital, partagée entre le directeur général et le président de la commission médicale d’établissement, représentant élu des médecins, compétent sur toutes les questions médicales. Dans les CHU, le doyen de la faculté doit participer au directoire comme responsable de l’enseignement et de la recherche.
D’une organisation de l’hôpital centrée sur le patient, adaptée à ses demandes, insérée dans son environnement au sein d’une organisation territoriale et d’une gradation en soins de proximité, soins spécialisés et soins de recours, dans un parcours intégrant public et privé. De modalités de financement fondées sur les résultats obtenus par les soins prodigués aux malades. Leur évaluation doit reposer non pas seulement sur l’activité, mais sur l’ensemble du parcours de soins, intégrant soins de ville, hospitaliers et sociaux.
D’une revalorisation du personnel médical et soignant, reconnaissant sa compétence, sa disponibilité et son dévouement ; restaurant l’attractivité perdue de ses professions ; réorganisant l’activité des médecins autour du temps médical ; améliorant les salaires des personnels soignants.

L’Académie appelle le gouvernement à prendre des décisions à la hauteur de la crise actuelle, ne doutant pas qu’il a pleinement conscience de sa gravité et de son urgence.

Lecture du rapport : https://bit.ly/2vJY8Vy