Etude sur le financement public et le financement privé

L’Union collégiale a financé une étude de l’IMS Health, pilotée par Jean-Marc AUBERT, sur l’hospitalisation publique et privée. Vous pouvez la télécharger : Quintiles IMS pour LE BLOC -Etude financement public prive.
Cette étude montre que la chirurgie et obstétrique libérale, compléments d’honoraires compris, revient à 8 % de moins que l’hospitalisation publique. Si l’on intègre tous les financements supplémentaires essentiellement réservés à l’hôpital public, ce taux augmente de 10 à 20 %. L’incertitude tient à l’absence de communication claire des chiffres de l’hospitalisation publique dans les bases de données.
Ainsi, l’application sur le seul champ de la chirurgie et de l’obstétrique des tarifs privés aux établissements publics pourraient générer une économie de l’ordre de 600 M€.
Jean-Marc AUBERT démontre ainsi que les compléments d’honoraires, dont l’instrumentalisation oriente la population vers l’hôpital public alors que le coût global y est beaucoup plus cher, pourraient parfaitement être pris en charge étant donné le bénéfice que l’on retirerait à appliquer les tarifs privés à l’hôpital public.
Le SYNGOF propose que la prise en charge des compléments d’honoraires qui ont été plafonnés par la dernière convention, soit rendue obligatoire par les assurances complémentaires.
L’adoption de cette option de maîtrise des dépassements  par les chirurgiens et les obstétriciens libéraux dépendra évidemment de cet engagement symétrique des caisses complémentaires.

Dr Bertrand de Rochambeau
Président SYNGOF
Co-Président LE BLOC
06 48 20 16 77
Dr Jean Marty
Président de l’Union Collégiale

06 09 35 02 77