Interview du Dr Arnaud Grisey, Gynécologue Obstétricien, vice-Président du CNP GO GM

Les spécialités de Gynécologie Médicale et de Gynécologie Obstétrique se sont rapprochées au sein d’un CNP commun : le CNP GO GM. Le Journal Officiel du 27 mai 2020 a publié l’arrêté fixant l’identité exacte du CNP : Conseil National Professionnel de Gynécologie Obstétrique et de Gynécologie Médicale.

S : Pouvez-vous nous rappeler le rôle d’un CNP ?

A.G : Les CNP sont les interfaces entre les institutions et la profession : ministères, CNAM, Assemblée Nationale, Sénat, HAS. Ils sont interrogés sur des problèmes précis de façon ponctuelle : par exemple, un gynécologue-obstétricien peut-il remplacer un gynécologue médical en cabinet ? L’avis du CNP peut venir en complément ou en appui de celui des syndicats, du Conseil National de l’Ordre ou des sociétés savantes sur une proposition règlementaire, par exemple, ou sur l’organisation du fonctionnement des établissements de santé en période de crise sanitaire. Très souvent, le CNP choisit des experts pour rendre l’avis le plus pertinent possible sur un acte médical particulier, par exemple l’hystérosalpingosonographie ou la chirurgie robotique. Le CNP a également un rôle important dans le suivi du parcours professionnel des médecins : formation continue et recertification. Sur un modèle plus ou moins semblable, il existe des Conseils Nationaux pour les professions du spectacle, pour les professions de l’automobile ou pour les avocats.

S : Normalement il y a un seul CNP par spécialité médicale. Quelle a été la genèse de ce rapprochement entre GO et GM au sein d’un CNP commun ?

A.G : La GO et la GM sont des spécialités différentes mais dont l’activité a beaucoup en commun dans la santé des femmes : ce sont deux ensembles dont la zone d’intersection est importante. Dans un souci d’efficacité dans sa mission, notre association a demandé à prendre le nom de CNP de GO et de GM en février 2019, lors de sa reconnaissance officielle par l’Etat. Dans les instances du CNP, les GO et les GM sont numériquement représentés en fonction des effectifs des 2 spécialités. Nous avons eu la reconnaissance du Ministre Olivier Véran sur ce dernier point.

S : Quelles sont les ambitions du nouveau CNP GO GM ?

A.G : La très récente signature de la convention avec l’Etat permet enfin à notre CNP de bénéficier de l’enveloppe budgétaire minimale nécessaire à son fonctionnement. Ceci nous permettra rapidement de développer la supervision de la formation médicale continue en collaboration avec l’Agence Nationale du Développement professionnel continu et de poursuivre dans de meilleures conditions nos tâches de représentation des professionnels.

S : Comment cela se traduit-il concrètement dans le fonctionnement ?

A.G : En pratique, nous ne réfléchissons plus en tant que GO ou GM mais en tant que CNP. Il n’y a aucune lutte de chapelle au sein de l’association, l’ambiance est particulièrement agréable.

S : Quels sont les chantiers en cours et les prochaines échéances ?

A.G : Depuis plus d’une année, de nombreuses réunions entre la Direction Générale de l’Offre de Soins, les CNP des spécialités du bloc opératoire et d’autres institutions (ARS, FHF, FHP) ont eu lieu pour élaborer une réforme des autorisations des actes de chirurgie, établissement par établissement. Les modalités et l’organisation de la recertification des médecins est également un gros travail en cours. De façon générale, le versement du budget attendu va enfin nous permettre de nous projeter dans l’avenir et de pouvoir répondre à nos missions de façon plus efficace.

Le CNP GO GM : Genèse d’un rapprochement pour une meilleure représentation des deux spécialités

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn