Depuis janvier dernier, dans les cas où ils estiment nécessaire de recueillir l’avis d’un confrère, les médecins peuvent recourir à des téléexpertises par messagerie sécurisée et avec le consentement du patient.

La téléexpertise : répondre au problème de démographie médicale et améliorer la prise en charge des patients

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn