Prescription des arrêts de travail post IVG par les sages-femmes : le Syngof dénonce les risques qu’un tel décret fait peser sur les femmes en entretenant la confusion sur leur suivi médical

Le décret élargissant le champ d’action des sages-femmes prévoit qu’elles pourront prescrire un arrêt de travail de 4 jours maximum à la suite de l’IVG, renouvelable une fois.

Contenu réservé aux adhérents Syngof

Veuillez vous connecter à votre compte Syngof pour lire ce contenu.

Connexion à votre compte SYNGOF
   

Vous êtes adhérent du Syngof
et vous n'avez pas encore de compte SYNGOF.FR ?

Venez créer votre compte en ligne. Ce compte sert à déclarer votre adhésion et régler vos cotisations.

JE CRÉE MON COMPTE

Prescription des arrêts de travail post IVG par les sages-femmes : le Syngof dénonce les risques qu’un tel décret fait peser sur les femmes en entretenant la confusion sur leur suivi médical

Share on facebook
Facebook
Share on twitter
Twitter
Share on linkedin
LinkedIn