COVID-19 : Bionettoyage du cabinet entre chaque patiente

Documents utiles

Explications du Professeur Olivier PICONE, gynécologue obstétricien

Le bionettoyage permet de réduire, voire de supprimer, les micro-organismes présents dans un milieu, afin d’éviter des contaminations ou des infections par des maladies nosocomiales.
Ces recommandations sont indiquées pour la consultation de patientes asymptomatiques non infectées uniquement.

Le bionettoyage entre deux patientes correspond à :

  • La table d’examen gynécologique : elle doit être recouverte d’un drap d’examen en papier à usage unique (souvent troué après le passage de la patiente, on ne peut donc pas s’affranchir du bionettoyage) et nettoyée entre chaque patiente avec un papier à usage unique imprégné de détergent-désinfectant pour surfaces ;
  • Plus pernicieux : les surfaces (clavier d’ordinateur, console de l’échographe, poignée de la sonde d’échographe) vont être contaminées par les gants que vous portez à juste titre dans le cadre des précautions standard (contact avec muqueuses). Le port de gants donne une sensation de sécurité mais est en réalité un vecteur formidable de transferts de microorganismes. Il faut donc veiller au nettoyage de ces surfaces entre chaque patiente et ne pas oublier l’hygiène des mains avant de mettre les gants et après le retrait.

Cette séquence de bionettoyage est tout à fait réalisable en termes de temps et de coût. L’usage de lingettes pré-imprégnées facilitera le bionettoyage, de même que des tables d’examen en bon état.

www.cngof.fr
www.syngof.fr