Abstract du CA du 5 juin 2020

Comptes rendus de CA

Ouverture du CA à 15h30 par le Président B. de Rochambeau

Approbation du procès-verbal de la séance précédente – B. de ROCHAMBEAU
Le procès-verbal du précédent CA est approuvé à l’unanimité

Composition du Bureau
Le Dr GUERIN, vice-présidente GM, étant temporairement empêchée, le Conseil d’administration décide de nommer le Dr Joëlle ROBION suppléante du Dr GUERIN pour la durée de son empêchement.

Le bureau est donc ainsi composé :

NOM PRENOM PROFESSION FONCTION DANS LE SYNDICAT
LACROIX de VIMEUR de ROCHAMBEAU BERTRAND GYNECOLOGUE-OBSTETRICIEN PRESIDENT
LE PORS-LEMOINE PASCALE GYNECOLOGUE-OBSTETRICIEN VICE-PRESIDENTE
FAIDHERBE JACQUES GYNECOLOGUE-OBSTETRICIEN VICE-PRESIDENT
PEIGNE EMMANUEL GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN VICE-PRESIDENT
LAPLACE JEAN-PIERRE GYNECOLOGUE-OBSTETRICIEN VICE-PRESIDENT
GUERIN CATHERINE GYNECOLOGUE-MEDICALE VICE-PRESIDENTE
ROBION JOELLE GYNECOLOGUE-MEDICALE SUPPLEANTE VP
HOMASSON NELLY GYNECOLOGUE MEDICALE VICE-PRESIDENTE
PAGANELLI ELISABETH GYNECOLOGUE MEDICALE SECRETAIRE GENERAL
RIVOALLAN JACQUES GYNECOLOGUE-OBSTETRICIEN SECRETAIRE GENERAL ADJOINT
GRAVIER ANTOINE GYNECOLOGUE OBSTETRICIEN TRESORIER

Modification de la licence de remplacement en GM et en GO – M. AGOPIANTZ et E. PAGANELLI

  • Moment à partir duquel les internes du dit « nouveau régime d’internat » : quand peuvent-ils remplacer ?

Demande forte des structures jeunes pour un remplacement plus précoce que celui prévu par les textes (mise en responsabilité en remplacement en libéral durant la phase 3 de l’internat, c’est-à-dire au bout de 4 ans pour les GO et de 3 ans pour les GM) : accord de la part de l’Ordre pour valider les remplacements à partir du semestre internat comme s’ils étaient de l’ancien régime.

  • Remplacements inter spécialités entre GO et GM :

Une demande a été portée par l’AGOF pour que les internes en GO puissent remplacer les GM de ville. Seul l’AGOF a demandé le soutien du SYNGOF pour porter ce projet. Pour le moment, l’AIGM ne l’a pas demandé.
Une autre réflexion porte sur l’intérêt de faire effectuer aux internes en GO des stages dans les cliniques ou cabinets libéraux de GM. Or pour le moment, l’Université veut garder ses internes en GO.

  • Nouveauté : le stage junior :

Le Dr Junior est thésé mais toujours étudiant et doit s’inscrire à l’ordre des médecins.
Le modèle est bien la mise en autonomie, comme les SASPAS pour les internes de MG.
Le stage Dr Junior peut être ambulatoire (mais ce n’est pas obligatoire) mais aussi mixte. Statut du Docteur Junior https://isni.fr/wpcontent/uploads/2020/02/2020_13.pdf

Points importants :

  1. Motiver les confrères et consoeurs à postuler, après avoir fait un stage de formation pour devenir MSU
  2. Investir les URPS en formant une commission formation, ce qui permet de participer aux réunions avec l’ARS et surtout l’université
  3. Négocier avec le coordinateur de la formation des internes des deux spécialitésqui sera le relais auprès du doyen et de l’ARS

Praticiens hospitaliers et gouvernance de l’hôpital – P. LE PORS
Deux idées générales :

  • La nécessaire offensive contre la bureaucratisation de l’hôpital et une méthodologie trop administrative. Comme on l’observe par exemple pour la certification, qui passe à côté des soignants. De même avec les GHT dans lesquels on a surtout rajouté des directeurs et cadres supplémentaires, plutôt que du personnel soignant.
  • La revalorisation salariale et les remplacements pour remédier à la fuite des praticiens hospitaliers. Seule une revalorisation conséquente de l’ensemble de la carrière des praticiens hospitaliers français ramènera une stabilité d’équipes complètes et compétentes.

Cf. compte rendu AG du 5 juin 2020 : AG SYNGOF du 5 Juin 2020

Téléconsultation post COVID : Comment faire avancer la TLC en gynécologie ? – M. AGOPIANTZ et E. PAGANELLI
L’avenant conventionnel précise que les téléconsultations (TLC) doivent être réalisées dans le cadre du parcours de soins. Durant la période Covid, le cadre pour réaliser les TLC a été élargi et leur nombre a explosé, passant de 400 000 TLC /mois à 1 million par semaine !

La TLC est devenue un outil quotidien qu’il faut s’approprier dans notre domaine d’exercice. Le SYNGOF doit mener une réflexion aux cas d’usage qui faciliteront la qualité d’exercice et la prise en charge de nos patients au-delà la pandémie afin d’apporter sa contribution pour faire évoluer le cadre conventionnel de la TLC. Toutefois il nous paraît important de maintenir le principe du patient déjà vu en présentiel, sauf dans le cadre d’une organisation de tri qui permet par un interrogatoire poussé lors de la TLC de savoir vers quel médecin on doit orienter le patient.

Une réflexion est lancée à partir d’un listing des consultations qui paraissaient essentielles en TLC durant la période Covid, pour voir ce qui pourrait être gardé en TLC par la suite, avec 2 sujets syndicaux forts :

  • La cotation et la valorisation de l’acte TLC et dans quel cadre ? Pour le moment, la TLC est réservée aux patients en ALD pris en charge à 100% et aux patients déjà vus en présentiel. Comment peut-on élargir les possibilités tout en ayant la valorisation de l’acte ?
  • En fonction des différentes orientations de nos spécialités, il nous faut préciser pour quel type de pathologie et de situation clinique nous pouvons préconiser ou accepter la TLC.

Point sur l’e-Learning des nomenclatures professionnelles – A. GRAVIER
Le e-learning fonctionne, il est en place via une plateforme dédiée aux formations professionnelles https://elffe.theia.fr. Pour rappel, cet outil vise à accompagner nos consoeurs et confrères dans une démarche qualité visant à améliorer la pratique du codage des actes effectués en consultation ou au bloc opératoire.

2 parcours sont proposés : cotation Gynécologie et cotation Obstétrique. L’outil propose des QCM à choix unique ou multiples, accompagnés d’explications didactiques. Les QCM sont regroupés par thèmes, ce qui permet à chacun et à chacune de retrouver ses pôles d’intérêt préférentiels. A l’issue du remplissage des QCM, sont attribués une note et des commentaires qui permettent à chacun de savoir s’il y a des points à améliorer.

La base de données qui a permis l’élaboration de cet outil est réalisée par des professionnels et des experts, et sera enrichie régulièrement au fil des mois avec des nouveaux cas cliniques.
Le e-learning est réservé exclusivement aux adhérents du SYNGOF et du BLOC. L’accès est gratuit : en vous connectant à partir du site du SYNGOF vous pourrez vous identifier afin de créer votre espace personnel avec un identifiant et un mot de passe personnalisés.

Bilan du congrès Paris Santé Femmes et préparation de l’édition 2021
Fort du succès de sa session lors la dernière édition en janvier 2020, le SYNGOF entend renforcer sa présence en 2021. Le syndicat prépare 5 sujets pour tenir une session spécifique lors du prochain congrès.

Voir compte rendu AG du 5 juin 2020 : AG SYNGOF du 5 Juin 2020

Questions diverses

Clôture du CA à 17h15
Le prochain CA aura lieu le 4 septembre 2020