LE BLOC réagit à la suppression par l’ARS des astreintes de nuit en chirurgie et anesthésie dans plusieurs établissements privés des Pays de la Loire

Logo-Bloc2Cette décision a été prise sans concertation avec l’URPS et les représentants des spécialités et des établissements concernés. LE BLOC met en garde les pouvoirs publics sur une méthode unilatérale qui s’apparente à une manipulation de l’octroi des paiements de garde.
En outre, cette manœuvre visant à orchestrer l’éviction progressive des cliniques dans la permanence des soins organise de fait la désertification chirurgicale au lieu de lutter contre. En mettant ainsi  les établissements privés en danger, la décision de l’ARS met à mal l’offre de soins des spécialistes de proximité.
Le syndicat LE BLOC ne laissera pas faire. Il n’est pas possible de laisser rogner progressivement les astreintes qui maintenaient une attractivité pour la chirurgie libérale dans les villes périphériques de la région. Il faut que les élus de la région le sachent et soient mis en demeure par leur population de protéger une chirurgie de qualité dans les établissements de soins.
LE BLOC demande dès aujourd’hui une audience au Directeur général de l’ARS.
 
Contacts presse :
Emeline Barbé – 06 87 76 17 23 – emeline@eb-conseil.net

Docteur Jean MARTY                                
Président SYNGOF  – 06 09 35 02 77
Docteur Philippe CUQ
Président UCDF – 06 08 91 86 82     
Docteur Jérôme Vert
Président AAL-06 73 69 90 82