Plan d’urgence sur l’hôpital : la mobilisation se poursuit le 30 novembre !

Le SYNGOF appelle tous les Gynécologues Obstétriciens hospitaliers à se mobiliser le 30 novembre en se déclarant gréviste et en ajournant tous les soins non urgents.

Le SYNGOF-PH tient à souligner la mobilisation exceptionnelle des Praticiens Hospitaliers le 14 novembre dernier, une mobilisation à la mesure du sentiment de mépris que les médecins ressentent à leur égard depuis des décennies et de négation de leur formation, de leur engagement et de leurs responsabilités.

Massivement les gynécologues obstétriciens fuient les hôpitaux. C’est une réalité que ne peut ignorer le Ministre de l’Action et des Comptes Publics, Gérald Darmanin, alors que la maternité de sa ville de Tourcoing (1800 accouchements par an) a dû suspendre les accouchements et transférer les parturientes, prenant acte du profond malaise de nos collègues qui, faute d’écoute, ont craqué.

Le SYNGOF au sein d’AH et APH appelle le gouvernement à restaurer l’attractivité de l’exercice hospitalier par des mesures fortes, en particulier la remédicalisation du management et des décisions concernant l’organisation des soins, ainsi que la révision de la grille salariale et de la rémunération des gardes.

Le 30 novembre, le SYNGOF appelle les Praticiens Hospitaliers à faire entendre leur voix !

Contacts presse :
Emeline Barbé – 06 87 76 17 23 – emeline@eb-conseil.net
Pascale Le Pors-Lemoine, vice-Présidente du SYNGOF – 06 60 76 48 15