Le sénat a sauvé cette nuit le deuxième collège des praticiens des Blocs

Le sénat a sauvé cette nuit le deuxième collège des praticiens des Blocs (Anesthésistes Chirurgiens et Gynécologues obstétriciens) qui mesure l’audience et la légitimité de nos trois syndicats SYNGOF, UCDF et AAL.

Le gouvernement avait introduit au dernier moment au Palais Bourbon la suppression de notre collège au sein des URPS. Le prétexte en était que notre collège minoritaire pouvait bloquer la convention depuis la loi HPST.

Les sénateurs ont fait faire machine arrière à la loi. Ils ont déposé en nombre et voté cette nuit notre projet d’amendement qui, certes entérine la suppression de pouvoir de blocage conventionnel, mais maintient notre collège spécifique pour mesurer l’audience de notre syndicat. Notre forte audience atteste de notre légitimité dans la défense des revendications spécifiques en matière de responsabilité et de liberté d’honoraires. Nous savons tous qu’elles se placent sinon en dernière place dans les revendications des syndicats poly catégoriels et sont sacrifiées au profit de celles des autres spécialités.

Jean MARTY, Trésorier du Syngof