Compléments d’honoraires : Tandis que le déferlement médiatique contre les médecins se poursuit, les contrats des mutuelles continuent leur flambée sans inquiéter l’opinion publique

Au même moment où Que Choisir dénonce une augmentation des compléments d’honoraires que la Caisse Nationale d’Assurance Maladie elle-même conteste, le Président de la Mutualité Française argumente la prochaine augmentation des contrats des mutuelles pour suivre les dépenses de santé[1]. Où se situe la juste mesure ?
Dans tout ce déballage de chiffres, les préjugés l’emportent sur la lucidité. Comment peut-on exiger des médecins de réduire leurs honoraires quand dans le même temps on reconnaît une augmentation des dépenses de santé qui se justifie notamment par des progrès techniques médicaux supportés en partie par ces mêmes médecins, et ce sans augmentation du tarif opposable ?  Les médecins devraient donc être les seuls à supporter l’augmentation du coût de la vie ?
Au regard des 2,5 à 3% d’augmentation des contrats des mutuelles annoncés pour 2014, l’augmentation de 1,6% des compléments d’honoraires publiée par Que Choisir serait donc modérée. La mise en scène de Que choisir relève davantage d’une communication diffamatoire que d’un examen rigoureux des chiffres.

Contact presse :
Emeline Barbé – 06 87 76 17 23 – emeline@eb-conseil.net

Docteur Jean MARTY
Président SYNGOF, Co-président du BLOC – 06 09 35 02 77


[1] Interview d’Etienne Caniard parue dans Les Echos le 24 septembre 2013