Accord conventionnel : les spécialistes de secteur I NON ACCA (ancien chef de clinique assistant) sacrifiés – ce nouveau texte annonce-t-il la disparition de ces spécialistes de proximité au tarif opposable ?

L’avenant huit de la convention est en attente de signature ce soir alors qu’il est très délétère pour les spécialités cliniques qui sont acteurs des actes techniques de radiologie. En effet, l’avenant huit prévoit une chute des honoraires d’un certain nombre d’actes de radiologie dont l’impact financier est non négligeable.
Il y a là un danger incontestable pour toutes les spécialités cliniques secteur I qui ne pourront pas accéder au nouveau contrat d’accès aux soins puisque non ancien chef de clinique. Pour ces derniers, il sera donc impossible de combler cette chute des tarifs opposables par une compensation de dépassement.
Les chiffres de l’impact économique ainsi économisé par l’assurance-maladie sur le dos de ces médecins spécialistes de proximité n’ont pas été communiqués malgré des relances à plusieurs reprises de la part des syndicats éventuellement futurs signataires.
Ceci est d’autant plus grave que ces spécialités cliniques qui réalisent un certain nombre d’actes sont déjà pénalisées par le fait qu’il leur a toujours été refusé de coter l’acte clinique intellectuel qui s’associe à ces examens radiologiques.
Par ailleurs, on relève que rien n’a été accordé aux spécialistes cliniques secteur I toujours dans l’impasse de la négociation de la CCAM clinique qui devient maintenant une véritable Arlésienne et ce sanscompter qu’ils n’accéderaient à aucun forfait discuté dans le nouveau texte.
Nous demandons à ce que les différentes centrales syndicales refusent de signer le nouvel avenant s’il ne comporte pas la garantie que l’acte clinique et intellectuel effectué par ces médecins puisse être reconnu et côté en supplément de l’acte technique à taux plein.

Catherine Guérin
T. 06 35 22 19 33
Vice-présidente du pôle médical du SYNGOF
Trésorière de la FMF Bretagne
Elue URPS Bretagne
Contact presse :
Emeline Barbé – 06 87 76 17 23
emeline@eb-conseil.net