Le Syngof se bat pour votre RCP

Actualité syndicale

———————

14 janvier 2015 – Réponses d’AXA

Afin d’être bien comprise sur ce point car je crains de ne pas avoir été assez claire  «nous serons donc amenés, à l’avenir, à intégrer la composante de l’âge dans nos éléments de prise de décision», je veux dire par là que nous prendrons en compte la difficulté de ces personnes à trouver une autre solution d’assurance. Ce sera notre seul axe.

Bien cordialement.
Véronique SALVADO
AXA Entreprises

Bonjour Monsieur Marty,
Même si vous avez bien relevé notre recherche de solution à l’égard de M. X, j’ai noté de mon côté que celle-ci ne vous apparaissait pas suffisante.
Vous comprenez notre proposition tarifaire en lien avec son âge.  Je vous assure qu’il n’en est rien. Nos échanges, et votre intervention, vont d’ailleurs nous inciter à être vigilants sur ce point car en rien, nous n’entendons profiter de cette situation et, de ce fait, nos propositions ne doivent pas le laisser penser. Nous serons donc amenés, à l’avenir, à intégrer la composante de l’âge dans nos éléments de prise de décision. Pour cette raison, et pour lever toute ambiguïté sur nos motivations, nous maintenons en 2015 la prime du Dr X à l’identique de 2014.
Il reste que, comme j’ai pu vous l’indiquer dans mon message au sujet du Dr H, le risque obstétrique est de notre point de vue un risque extrêmement sensible. L’actualité juridique récente en a été l’illustration.
Je suis à votre entière disposition pour parler directement avec vous de ce sujet si vous le souhaitez.
Bien cordialement,

Véronique SALVADO
AXA Entreprises

13 janvier 2015 – Dr Marty à AXA

Madame, Monsieur,
Merci de votre réponse rapide et du début de réduction de la prime de Monsieur X mais ce n’est pas suffisant. Permettez-moi de vous demander d’aller au-delà en considération de l’impact de votre tarification.
35300€ de prime que vous proposez représentent la totalité des honoraires de plus de 100 accouchements par an au tarif opposable et excèdent encore de 10 100€ les 25 200€ de limite de prise en charge pour l’aide à l’assurance, alors que la sinistralité de M. X est faible.
Par une telle prime AXA contribue à l’arrêt d’activité obstétricale dans une période où les obstétriciens se raréfient.
Je regrette pour lui que M. X  ait eu la naïveté il y a 10 ans de vous faire confiance et n’ait pas comme moi quitté AXA tant que son âge le lui permettait. Il ne serait pas dans cette situation.
J’utiliserai ce dossier avec l’accord de M. X pour dénoncer publiquement votre attitude que, vous comprenez, le syndicat ne peut taire.
Comprenez notre exaspération devant votre abus de situation dominante.
Sincèrement

J MARTY
Président du SYNGOF

13 janvier 2015 – Réponse d’Ascora pour AXA

Bonjour Monsieur,
Je fais suite à votre mail du 5/01/2015 et vous prie de trouver ci-dessous la réponse d’AXA. Mme Véronique SALVADO, responsable du service RC Grands Comptes chez AXA, a accepté de limiter la majoration à 5% ramenant ainsi la prime 2015 à 35 300 €.
Nous en informons le Docteur Christian X.
Restant à votre disposition,
Cordialement
Laurence Dupont
Directeur adjoint
ASCORA AWAX Courtiers d’assurances et de réassurances

5 janvier 2015 – Question au Courtier Ascora pour AXA

Madame,
Notre affilié que vous assurez auprès de la compagnie AXA avec le contrat N° C002424 Le Dr Christian X de Marseille a soumis au syndicat sa préoccupation pour ses primes d’assurance, chaque année plus élevées et plus élevées que celles de ses collègues gynécologues-obstétriciens.
Le montant des cotisations  a presque doublé en 4ans
2012 :   23276€  / 2013 :   28564€ / 2014 :   33 626€ / 2015 :   38979€

Pour l’administration, les cotisations au-delà de 25 500€ sont abusives et la part au-dessus de ce montant n’est pas prise en compte pour le calcul de l’aide à l’assurance.
Il a 64 ans ce qui le rapproche de l’âge moyen de l’arrêt d’activité et la mise en jeu de la garantie subséquente de 10 ans quelle que soit sa détermination personnelle à poursuivre sa carrière. Pour cette raison, à son âge, aucun autre assureur  dont les tarifs sont inférieurs n’accepte de le laisser souscrive.
Sa sinistralité authentifiée par AXA n’est pas un facteur aggravant Elle est bien en dessous du critère de forte sinistralité.  Pour SHAM par exemple 3 sinistres en 3 ans.
Il n’y a donc pas de raison pour qu’il soit confronté à une charge assurancielle insoutenable. Le tarif le plus habituel pour la profession ne dépasse pas les tarifs de 2012 ou 2013. Nous serions reconnaissants aux autorités de la compagnie AXA qu’elles fassent preuve  de la même compréhension que récemment pour le Dr X.
Dans l’attente ce votre réponse à notre intervention, nous vous prions de croire à nos meilleurs sentiments.

Dr Jean MARTY.
Président du SYNGOF
PS : je transmets aussi ce courriel à Mme CASTET des services de Bercy comme nouvel exemple des préoccupations dont nous l’avons entretenue.

———————

 15 janvier 2015 – Réponse du Dr jean-Yves X

Finalement le BCT a agi auprès de la SHAM pour m’assurer. La SHAM a proposé une prime de 30 000 € avec une franchise de 1 500 €. Le BCT a tranché : prime de 20 000 € sans franchise. Je remercie donc le président du Syngof  Jean Marty qui a été super.   Bonne  année à toi.

25 décembre 2014 – Question au BCT pour un adhérent

Bonjour Monsieur le Professeur
Le Dr Jean Yves X  sollicite le SYNGOF pour son passage au BCT. Il fait partie de ces Gynécologues Obstétriciens de plus de 60 ans qui sont rejetés par leur assureur MIC  malgré une sinistralité faible parce que cet assureur veut se dégager de la subséquente de 10 ans qui se rapproche. Il a bien moins de 3 sinistres en 3 ans qui est le critère de gravité de sinistralité que nous propose SHAM.  Le Dr X ne nécessite plus que l’assurance pour son activité chirurgicale puisqu’il n’accouche plus. Il a reçu 3 refus. Comme le lui a conseillé le Courtier BRANCHET qui l’avait placé chez MIC, il lui a adressé d’emblée son mandat et son dossier complet dont j’ai été destinataire d’un double, pour passage au BCT de manière urgente.  Son contrat MIC se termine le 3 janvier.

Pouvez-vous me préciser si vous pourrez traiter son dossier que je crois complet en fonction de cette échéance ?
Merci pour l’attention que vous porterez à cette requête syndicale.

Jean MARTY
Président du syngof.

——————–

21 décembre 2014 -Question à l’assureur AXA (copie envoyée aux service de Bercy)

Madame,
Notre affilié, le Dr J X m’informe que depuis quelques années l’assureur AXA par votre intermédiaire augmente très fortement son tarif d’assurance professionnelle et en particulier pour l’année 2015 vous avez l’intention de passer de 7 401.60€ par trimestre en 2014 à 8 200€ par trimestre soit 32 800€ par an quand la prise en compte des assurances pour délivrer l’aide est plafonnée à 25 200€
Pour les pouvoirs publics au-delà de 25 200€, les primes sont abusives en dehors d’une forte sinistralité.
le Dr X me dit être assuré dans votre compagnie depuis plus de 30 ans et fait exceptionnel il n’aurait  jamais eu de sinistre. Mais à 65 ans aucune autre compagnie n’est prête à l’assurer.
Pourrez-vous obtenir d’AXA une correction de cette tarification vis-à-vis des rares obstétriciens qui ont commis l’erreur de continuer à faire confiance à cette grande compagnie qui se comporte de manière surement inconsidérée vis-à-vis de son image.
Je transmets ce mail aux services de Bercy comme exemple des situations très préoccupantes que nous leur signalons.
Meilleures salutations.

Dr Jean MARTY
Président du SYNGOF
j.marty@outlook.fr