Chers amis, chers collègues,

Gardes et astreintes représentent une part très lourde de l’exercice de la gynécologie obstétrique.

Depuis des années, le SYNGOF se bat pour une juste reconnaissance (rémunération mais aussi prise en compte de la pénibilité) de la permanence des soins aussi bien à l’hôpital qu’en clinique.

Depuis des années, (voire des décennies !) les gouvernements successifs sont restés sourds … et le problème des maternités semble être découvert en juin 2022, comme une «  crise estivale ».

En ce qui concerne les Praticiens Hospitaliers, le SEGUR de la santé  est totalement passé à côté du sujet, négligeant la remédicalisation de la gouvernance et opposant un refus ferme et constamment réitéré à la revalorisation des gardes et astreintes…

Le SYNGOF – Pôle PH incite vivement les gynécologues hospitaliers à participer à
l’enquête « Nuits blanches »
:
cliquez ici

lancée par Action Praticiens Hôpital, son intersyndicale réunissant  en particulier  gynécologues obstétriciens, pédiatres, médecins anesthésistes réanimateurs, et à la diffuser largement à tous les PH : cette enquête sera publiée, imposant la réalité de terrain au monde politique et administratif.

BONNE PARTICIPATION !

 

Syndicalement vôtres,

Pascale  Le Pors-Lemoine, Vice-Présidente du SYNGOF Pôle PH, Vice-Présidente APH                                                      
Bertrand de Rochambaud, Président du SYNGOF
Pascal De Bievre, Pôle PH du SYNGOF

Grande consultation nationale auprès des praticiens hospitaliers : Enquête « Nuits blanches »

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

GARDONS LE CONTACT

Inscrivez-vous à notre newsletter

Contact : Béatrice LE NIR
Tel : 06 08 11 70 06 / Email : syngof@gmail.com
Adresse : 6 RUE PÉTRARQUE 31000 TOULOUSE