Bretagne

Peu de spécialités sont aussi larges que la gynécologie obstétrique, chirurgie fonctionnelle, cancérologique, obstétrique, échographie, fertilité. Tous ces domaines nécessitent souvent des compétences spécifiques, l’accès à des plateaux techniques modernes et sécuritaires avec une très forte pression médico légale.
Il est essentiel que les actes soient revalorisés à leur juste valeur dans la future réforme, notamment en obstétrique où les actes mère/ foetus ne sont pas associables, en chirurgie où les actes ne correspondent plus à la réalité d’une chirurgie moderne et exigeante.
Par ailleurs, nous devons défendre la pérennité de l’accès au secteur 2 pour les futurs installés afin que les jeunes continuent à s’engager dans notre profession. Notre représentativité à la future table des négociations est essentielle, nous sommes les mieux placés pour faire reconnaître nos spécificités.

Votons aux URPS, votons AVENIR SPÉ – LE BLOC !
Dr Isabelle JAFFRÉ, chirurgien gynécologue à Plerin, candidat en région Bretagne

 

Centre-Val-de-Loire

Ces élections aux URPS sont une occasion exceptionnelle de prendre en main notre exercice trop longtemps kidnappé par le pouvoir politique qui n’a fait que paupériser notre profession au bénéfice de la médecine étatique incapable de gérer son budget.

Pour la première fois, grâce à la clairvoyance et à l’intelligence de nos dirigeants syndicaux d’AVENIR SPÉ – LE BLOC qui ont su s’associer sans arrières pensées, notre nombre représente une force sans égal à ce jour.  Grâce au poids du nombre, nous avons l’opportunité d’imposer aux pouvoirs publics nos objectifs sur les revalorisations des honoraires pour les deux secteurs qui n’ont pas augmenté depuis bien trop longtemps.

Le secteur 1 doit avoir aussi son espace de liberté. Le secteur 2 doit être ouvert plus largement, conformément aux engagements pris antérieurement. Nous devons obtenir la liberté d’accès à nos spécialités sans obstacles ou contraintes qui nous sont actuellement imposées et dont la preuve de l’inutilité et de l’inefficacité a été apportée.

Nous défendrons notre indépendance vis-à-vis des groupes financiers qui ne respectent pas leurs obligations et n’acceptent de signer que des contrats d’exercice qui leur sont favorables.

Pour une fois, nous y gagnerons tous et personne de sera oublié. Ayez confiance en la ténacité et en l’engagement de vos représentants AVENIR SPÉ – LE BLOC. Il faut voter. Votez AVENIR SPÉ – LE BLOC !
Gérard LONLAS, Gynécologue-Obstétricien à ORLEANS, candidat en région Centre-Val-de-Loire

 

Franche-Comté

Vous allez devoir dans 3 semaines élire vos représentants auprès des URPS.
Si voter est un droit, c’est aussi un devoir. Plus les représentants de vos syndicats seront nombreux, plus ils auront du poids lors des relations et des décisions avec les ARS et lors des négociations conventionnelles. Comme vous le savez, lors de cette élection il n’y aura plus de collège 3, spécifique des plateaux techniques. C’est pourquoi LE BLOC s’est associé avec un autre syndicat spécifique et uniquement représenté par des médecins spécialistes afin que nous ayons plus de poids lors des négociations. Tous les autres syndicats sont pluri-catégoriels et laissent manifestement place libre aux généralistes qui obtiennent de plus en plus d’avantages.

L’union fait la force. C’est pourquoi il vous faudra voter AVENIR SPE – LE BLOC.
Philippe Mironneau, gynécologue obstétricien à Dijon, membre du Conseil d’administration du SYNGOF, candidat en région Bourgogne Franche-Comté

Normandie

A l’occasion de ces élections, pour toutes les composantes libérales de nos spécialités de médecine de la femme, l’union syndicale AVENIR SPÉ – LE BLOC est une opportunité unique de voir l’espoir l’emporter sur l’inquiétude.
En effet, en plus des difficultés habituelles l’actualité laisse présager d’âpres négociations :
Quelles seront les conséquences des lois de bioéthique sur la PMA libérale ? Quelle place pour la gynécologie médicale dont la relève est pourtant en route ? Quel sera l’impact de la nouvelle réglementation des autorisations sur la chirurgie gynécologique et les laboratoires de biologie de la reproduction ? Comment réagiront les groupes qui aujourd’hui possèdent la plupart de nos maternités à la baisse annoncée de la natalité due à la Covid ? 
A toute ces questions, la forte représentation de nos spécialités au sein de l’Union syndicale AVENIR SPÉ – LE BLOC est l’assurance d’une réponse forte car unie. 
Notre spécialité dans toute sa diversité n’a jamais été aussi bien représentée qu’avec cette union syndicale.
Pour ceux d’entre nous les plus “médicaux”, l’arrivée d’AVENIR SPÉ dans cette union permet au SYNGOF de mieux les soutenir que nous ne le faisions au sein du seul BLOC ; de même, le soutien des endocrinologues à nos listes permettra des convergences encore plus efficaces.
Sur le versant chirurgical et obstétrical, la dynamique de fusion des syndicats d’anesthésistes et le soutien de pédiatres va renforcer encore la force du BLOC qui a prouvé sa capacité à obtenir des succès dans les négociations pour chacune de ces composantes.
Pour chacun d’entre nous, notre union syndicale sera la seule à défendre exclusivement les spécialistes libéraux, garantie de positions sans compromission lors des négociations nationales.

Mais c’est bien au niveau régional, au sein des URPS que sont les enjeux de notre quotidien et de la qualité des soins que nous voulons pour nos patientes. 
Nous avons dans chaque région au moins un gynécologue en bonne place sur la liste et même souvent, comme en Normandie, un représentant de la gynécologie médicale et un gynécologue obstétricien.
La plupart sont expérimentés, connaissent le terrain et leur région.  Faites-leur confiance, ils sauront plaider nos causes devant les ARS, les instances d’autorisation d’activité ou les Commissions de Conciliations et d’Indemnisation lors de litiges avec les patientes.
Ils sauront également préserver la place des médecins faces aux directions des établissements privés et des libéraux dans les organisations des parcours de soins obstétricaux, cancérologiques et au sein des collaborations Public-Privé.

Alors pour nos patientes et pour défendre encore plus fort notre belle spécialité, votez utile, votez pour l’union syndicale AVENIR SPÉ – LE BLOC.
Dr Marc DURAND-RÉVILLE, gynécologue obstétricien, chirurgien gynécologue, candidat en région Normandie

Nouvelle Aquitaine

Alors que l’activité gynécologique et obstétrique en clinique est de plus en plus déléguée aux hôpitaux, qu’en sera-t-il demain de la prise en charge de la cancérologie et des autres pathologies dans nos établissements privés ? Pour défendre nos spécialités et notre liberté d’exercice à titre privé au service des patientes, pour préserver leur libre choix, pour être entendus auprès des ARS et peser dans les décisions, nous devons être représentés !

Votez pour faire entendre vos voix dans les instances gouvernementales, assurantielles, régionales, fédérales : votez AVENIR SPÉ – LE BLOC !
Antoine GRAVIER, gynécologie obstétricien à Brive La Gaillarde, trésorier du SYNGOF, candidat en région Nouvelle-Aquitaine

Occitanie

L’URPS est pour les tutelles, l’instance qui représente les médecins libéraux. Voter est essentiel. Pour la gynécologie et l’obstétrique, il s’agit de défendre nos modalités d’exercice, maintenir et développer la gynécologie médicale, chirurgicale et l’obstétrique privée qui sont souvent mises à mal par les politiques de santé. Nous devons faire valoir notre rôle auprès des patientes et affirmer notre participation, à titre privé, au service public. Pour cela, il faut défendre notre indépendance et les moyens nécessaires pour la qualité de nos soins. Une juste rémunération est essentielle. Nous la défendrons aux côtés des autres spécialistes de l’union AVENIR SPÉ – LE BLOC dans le cadre des négociations conventionnelles. La mobilisation de tous est essentielle pour ces élections afin de donner du poids à vos représentants. Ces convictions sont le sens de notre engagement.

Soyez représentés, dans tous les cas, votez. Pour faire entendre vos voix de gynécologues et obstétriciens, donnez les à l’union AVENIR SPÉ – LE BLOC.
Olivier THIEBAUGEORGES, gynécologie obstétricien à Toulouse, membre du Conseil d’administration du SYNGOF, candidat en région Occitanie

Elections aux URPS au 31 mars au 7 avril : vos candidats en régions

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn