Activité libérale des PH

Actualité syndicale, Avenir Hospitalier

Alors que les abus de quelques praticiens avaient jeté le discrédit sur le droit statutaire des PH à pratiquer une activité libérale, la concertation au sein de la mission Laurent aboutissait en 2013 à conforter les textes existants et surtout leur stricte application sans exception.
Au mépris de cette concertation, et de la « démocratie sanitaire » un amendement « surprise » a été voté en première lecture à l’assemblée.
Le durcissement des conditions de départ de l’hôpital répond à une logique d’entreprise  renforcée (clauses de non concurrence) au détriment du respect du choix des usagers (qui jusqu’alors en France consultent librement), et de la qualité des soins (plus de praticiens, raccourcissement des délais).
En outre, ce texte risque d’être dans ces conditions un repoussoir pour des jeunes envisageant a priori une carrière hospitalière.
Le Syngof – PH, conscient de l’enjeu dans une spécialité où les PH sont majoritairement engagés dans ce droit statutaire, dénonce vivement ces évolutions en dehors de toute logique de soins, et de toute concertation.

Syndicalement vôtre,
Pascale LE PORS-LEMOINE
Vice-Présidente du SYNGOF –  Pôle PH
Vice-Présidente d’Avenir Hospitalier