Vous avez dit concertation et dialogue social ?

Avenir Hospitalier, Praticiens hospitaliers

LeAvenir Hospitalier4petits deux intersyndicales Avenir Hospitalier et la Confédération des Praticiens Hospitaliers, au vu du déroulement des dernières séances de discussion avec la DGOS et du Ministère sont très inquiets de l’absence totale de perspective, voire du blocage ou de l’obstruction à toute avancée pour les médecins et pharmaciens hospitaliers.
Depuis  un an de rencontres, les sujets soulevés ne manquent pas, signant le très fort besoin de changer la vie des médecins hospitaliers. Par contre, absolument rien n’avance, voire nous reculons comme sur les sujets du cumul emploi retraite, ou la prise en compte de la pénibilité.

  • Alors que la ministre il y a un an s’était engagée personnellement pour que les avancées concernant la pénibilité pour les salariés du privé soient déclinées aux médecins et pharmaciens exposés aux risques (le travail de nuit en premier lieu) ;
  • Alors que tout ce qui nous remonte des établissements et des collègues est une très forte aspiration à l’amélioration des conditions de travail et à la prise en compte de la pénibilité ;

Nous avons appris lundi que le compte pénibilité ne nous serait en aucun cas appliqué, et que nous devions « être imaginatifs  et créatifs » !!! et trouver des solutions de prévention et de compensation aux pénibilités que nous vivons au quotidien. Comme si nous pouvions nous soustraire au travail de nuit, alors que la réalité c’est que nous le subissons bien après 60 ans faute d’effectifs suffisants.
C’est pour l’ensemble des praticiens une humiliation et une trahison supplémentaire, que nous ne pouvons accepter. Il s’agit de discrimination, qui s’exerce au détriment de notre santé.
Nous avons joué le jeu de la concertation, pensant que les praticiens avaient tout à y gagner. C’est un échec.
L’attractivité des carrières, la prise en compte des pénibilités, le temps de travail, sont des sujets majeurs pour l’avenir de l’hôpital. Eviter le problème ne le supprimera pas.

Nous exigeons immédiatement des négociations sur l’ouverture du Compte individuel pénibilités aux praticiens des hôpitaux.
En attendant, nous travaillons ensemble à un mouvement d’actions très fortes qui reflètera l’exaspération des collègues qui se sentent trahis et floués.

Nicole SMOLSKI
Administratrice du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers en Anesthésie Réanimation Elargi.
www.snphar.com

Présidente de l’Intersyndicale Avenir Hospitalier. www.avenir-hospitalier.fr
06 88 07 33 14
04 26 10 93 67