Avenir Hospitalier reçu au cabinet de Marisol Touraine lors de la journée de grève du 14 octobre

Avenir Hospitalier, Praticiens hospitaliers

Sur les 5 intersyndicales de PH ayant déposé un préavis de grève, 4 ont fait machine arrière après une rencontre avec Marisol Touraine le 9 octobre. Seule Avenir Hospitalier a maintenu cette grève, prenant acte des avancées obtenues en matière de gouvernance hospitalière, mais estimant que l’alerte sur les conditions de travail des PH n’était pas entendue à son juste niveau, et que le fort malaise des PH devait être mieux pris en compte…

Nous (Y Rebufat Président du SNPHAR-E et P Le Pors-Lemoine Vice-présidente du SYNGOF) avons donc été reçus le 14 octobre au cabinet de Marisol Touraine : chacun reconnait les difficultés rencontrées par les PH, et parfaitement décrites dans au moins 3 rapports (Rapport Toupillier, Véran, FHF).

Le constat étant déjà fait, nous demandons que la mission parlementaire actée débouche d’emblée sur des propositions, des négociations sur les pénibilités, la santé au travail, l’amélioration de l’attractivité des carrières.
Nous demandons que le fil conducteur des restructurations hospitalières soit médical, en tenant compte avec réalisme et rigueur de la répartition et de la sécurité des plateaux techniques.

Les missions et les mots ne suffisent plus, il faut des actes !!

Pour un médecin le recours à la grève est exceptionnel : votre mobilisation a permis de souligner le niveau d’exaspération (cf enquête: Statistic-Enquete-PH) et la nécessité de mesures rapides et concrètes.

INFORMEZ-VOUS – RESTEZ MOBILISÉS

Faites-nous remonter vos réflexions et attentes : la mission du SYNGOF est de les porter !

Télécharger le communiqué de presse

Cordialement vôtre,
Pascale Le Pors-Lemoine
Vice-Présidente du SYNGOF
Vice-Présidente d’Avenir Hospitalier